Quel biphosphonate pour une patiente avec une fracture ostéoporotique?

Nom de l'auteur

GeaP Montaigu dec 2011

Lisa Ktorza 

Question

[Chez une patiente de 67 ans présentant fracture liée à une ostéoporose], est-il [utile de prescrire de l'alendronate] afin [de diminuer le risque de récidive d'une nouvelle fracture]?

 

Scénario

Une femme de 67 ans  aux ATCD d'HTA, d'une ACFA et d'une fracture col de fémur en 2010. Son traitement comporte le Tareg® et le Kardegic®. Une ostéodensitométrie de 2010 ,après la fracture, confirme l'ostéoporose.

 Les prescriptions devant cette patiente à risque sont: introduction d'acide alendronique en association avec de la vitamine D3 (Fosavance®), lutte contre la sédentarité et amélioration de l'alimentation avec apport de calcium et de vitamine D.

 

Stratégie de recherches

Mots cles

recherche

Nbre références

Biphosphonate fracture

GOOGLE

915000

Biphosphonate fracture

Doc'CISMeF

32

 

Conclusion

- L’alendronate (Fosamax® ou, avec vit D, Fosavance®éduit le risque de fractures vertébrales, de la hanche et du poignet.

- le risédronate (Actonel®) réduit le risque de fractures vertébrales et de la hanche, source importante de morbidité et de mortalité.


L'ibandronate (Bonviva®) n'agit que sur les vertèbres; En décembre 2010, la HAS précisait que cette spécialité n’avait plus de place dans la prise en charge de l’ostéoporose



Discussion - Niveau de preuves

Les biphosphonates diminuent la résorption osseuse; La nature des données probantes varie selon le bisphosphonate.

Le principal effet bénéfique des trois bisphosphonates présents sur le marché dans la prise en charge des fractures ostéoporotiques, réside dans la prévention secondaire de ces fractures.

 

• Le principal effet bénéfique de l’alendronate s’exerce dans la prévention secondaire des fractures ostéoporotiques. À la dose de 10 mg par jour, il réduit de façon statistiquement significative les fractures vertébrales, les fractures non vertébrales, les fractures de la hanche et les fractures du poignet.

 

• Le principal effet bénéfique du risédronate est dans la prévention secondaire de la plupart des fractures ostéoporotiques. À la dose de 5 mg par jour, il diminue  les fractures vertébrales, non vertébrales et les fractures de la hanche, mais pas les fractures du poignet.

 

 L’étidronate (Didronel®) se limite à la réduction du risque de fractures vertébrales. Il n'est indiqué qu'en cas de fracture antérieure 

 

L’effet des bisphosphonates s’accroît avec l’âge de la femme en période postménopausique 

Dans tous les cas, un traitement ne sera prescrit qu’après avoir corrigé une éventuelle carence en calcium et/ou en vitamine D (chez les sujets les plus âgés notamment), par ajustement des apports alimentaires et/ou supplémentation médicamenteuse. On s’efforcera, le cas échéant, d’obtenir le sevrage tabagique. Enfin, il faut rappeler que la prévention des chutes fait partie de la prise en charge globale des patients ostéoporotiques.

 

Le risque fracturaire s'évalue par des facteurs modifiables (environnement, risque de chute, prise d'hypnotiques...) et d'autres invariables (l'âge, les antécédents personnels de fracture ostéoporotique, l' antécédent maternel de fracture de l'extrémité supérieure du fémur et la densité minérale osseuse basse mesurée par ostéodensitométrie si indiquée).

 

L'affsaps recommande, pour éviter une l'ostéonécrose de la mandibule et/ou du maxillaire, d'informer le patient de ce risque, d’effectuer avant le traitement un bilan bucco-dentaire, suivi des soins dentaires nécessaires et de réaliser un bilan au moins annuel.


Il existe un outil d'évaluation du risque fracturaire qui est utilisé en pratique, le FRAX. (http://www.shef.ac.uk/FRAX/tool.jsp?lang=fr)

 

Sources

- COFER édition Masson, chapitre ostéoporose

 

- HAS: Comment prevenir les fractures dues a l’osteoporose (mai 2007) http://www.has-sante.fr/portail/upload/docs/application/pdf/prevenir_fractures_osteoporose.pdf

 

- Méta-analyse des bisphosphonates dans la prévention primaire et la prévention secondaire des fractures ostéoporotiques après la ménopause (ACMTS Agence canadienne des médicaments et des technologies de la santé, Canada  2006) http://www.cadth.ca/media/pdf/371_bisphosphonates_tr_f.pdf

 

- A noter le dossier WIKI-DPC sur le traitement de l'ostéoporose: http://www.unaformec.org/wiki/index.php/Ost%C3%A9oporose:_traitement

 

Date de validation par le groupe

28/04/2012

modifié le 13/05/2012

modifié le 11/03/2014

 

 

 

 

 

Des lignes directrices 

faites par les généralistes

pour les généralistes,

issues des programmes MGForm