Quand faire une radiographie de contrôle après une pneumopathie ?

Nom de l'auteur

Isabelle Cibois-Honnorat

GeaP Pairform 86

Question

Dans [les suites d'une pneumopathie], [une radiographie de contrôle], [est elle nécessaire] ?

Scénario

Pneumopathie chez un enfant, consultation de contrôle. Le radiologue avait indiqué qu'une radiographie de contrôle à distance serait nécessaire 

 

Stratégie de recherche

Termes utilisés dans la recherche:

 

Mots cles

recherche

Nbre références

Diagnostic pneumopathe aigue

Doc'CISMeF

8

Pneumonie enfant

Doc'CISMeF

7

 

Conclusion

Chez l'enfant, des radiographies thoraciques sont indiquées seulement en cas de symptômes persistants sous traitement et dans les formes graves d’emblée  

 

Chez l'adulte, une radiographie vers la sixième semaine est indiquée chez les patients qui ont des symptômes ou des signes physiques persistants,  et chez les patients  à risque de malignité (fumeurs et patients de plus de 50 ans)


Discussion- Niveau de preuves

Chez l'enfant:

Au Canada, parce que la pneumonie semble surdiagnostiquée en l’absence de confirmation radiologique, on favorise la confirmation radiologique dès que c’est possible pour appuyer le diagnostic clinique, et elle peut être utile si l’état de l’enfant se détériore par la suite

Si l’état du patient ne s’améliore pas dans les délais prévus, il faut répéter la radiographie pulmonaire pour rechercher des manifestations de complication (p. ex., empyème ou abcès). L’amélioration clinique (meilleur appétit, diminution de la fièvre, résolution de la tachypnée) devrait être évidente dans les 48 heures en cas de pneumonie bactérienne. Cependant, elle est généralement plus longue en cas de pneumonie virale

 

Cependant, les radiographies sont sources d'irradiation; La  SFR recommande de ne pratiquer des radiographies thoraciques seulement en cas de symptômes persistants sous traitement et dans les formes graves d’emblée (Grade A).

Envisager une RT en cas de fièvre d’origine inconnue, les enfants pouvant développer une pneumonie  sans signes thoraciques

En cas de suspicion de corps étranger inhalé, les clichés de thorax de face en inspiration et expiration sont indiqués pour la recherche d’un trouble de ventilation localisé (piégeage expiratoire) (Grade B) mais la radiographie, même en expiration peut être parfois normale. Tout doute impose la bronchoscopie.

 

Chez l'adulte:

Dans le cas de suspicion d'une pneumopathie (en cas de doute diagnostic entre bronchite et pneumopathie), les recommandations européennes et américaines sont concordantes pour recommander une radiographie des poumons pour clarification.

À 48–72 heures le suivi implique une réévaluation clinique dans tous les cas (Recommandation de grade C)

L’absence de réponse clinique, en particulier la défervescence, à 48–72 heures après le début du traitement, est une indication de recours à l’imagerie thoracique, à la recherche d’une complication, ou d’argument pour une modification du diagnostic initial.

 

Lorsque vous effectuez une radiographie du thorax, vous recevez 0.02 mSv, soit l'équivalent d'une irradiation naturelle de 2,4 jours

La majorité des patients ayant une pneumonie communautaire a une résolution des anomalies radiographiques à 4 semaines. (Ce délai peut être plus long chez les sujets âgés, les fumeurs, les sujets ayant une maladie chronique des voies aériennes).

Chez  un patient devenu asymptomatique, il n’est pas utile de faire de contrôle ultérieur.


Sources

- Conseil Scientifique du Luxembourg  France  2007 APPROCHE DU PATIENT AVEC UNE PNEUMONIE EN  EXTRAHOSPITALIER (COMMUNITY ACQUIRED PNEUMONIA); http://www.conseil-scientifique.lu/fileadmin/files/GT_antibiotiques/pneumonie_longue.pdf

 

-  SPILF: Prise en charge des infections des voies respiratoires basses de l’adulte immunocompétent http://www.infectiologie.com/site/medias/_documents/consensus/Inf_respir_court-2006.pdf

 

-  La pneumonie chez les enfants et adolescents canadiens en santé : des points de pratique pour la prise en charge SCP - Société Canadienne de Pédiatrie  

 

- Société Française de Radiologie (SFR) et Société Française de Biophysique et de Médecine Nucléaire (SFBMN):  Guide du bon usage des examens d'imagerie médicale – http://gbu.radiologie.fr/

Date de validation par le groupe

13/03/2012

modifié le 08/05/2012

modifié le 11/03/2014

 

 

 

 

 

Des lignes directrices 

faites par les généralistes

pour les généralistes,

issues des programmes MGForm